Écriture et développement d’un projet de film documentaire

Écriture et développement d’un projet de film documentaire

  • Durée : 210h - 6 semaines en discontinu sur 8 mois
  • Effectifs : 10 stagiaires

L'atelier

Prochain atelier : du 28 juin au 9 juillet 2021 / du 30 août au 3 septembre 2021 / du 11 au 15 octobre 2021 / du 13 au 17 décembre 2021 / du 14 au 18 février 2022.

Cette formation à la fois pratique et théorique apprend à repérer et à énoncer clairement les enjeux d’un film documentaire, à structurer un projet en prenant en compte la spécificité de l’écriture cinématographique, à réaliser une esquisse du film et à mener à bien l’écriture d’un dossier destiné aux partenaires de production et aux différentes commissions d’aide et de financement.

Il ne s’agit pas de donner des recettes (chaque projet est spécifique dans son écriture et dans son processus de production), ni même d’aboutir à un dossier d’un film "prêt à tourner", mais d’aider à prendre la distance nécessaire et à repérer les différents stades de la construction du projet. Un film, traditionnellement considéré par son “sujet”, trouve son originalité et sa spécificité lorsqu’il trouve la “forme narrative” qui le sublime : sa forme la plus pertinente, la plus juste, la plus nécessaire.

Une des sessions de formation se fait en résidence au Moulin d'Andé, un centre artistique et culturel en Normandie.

Le programme

Méthode pédagogique : 


Chaque session correspond à une étape du processus de création :

  • comprendre le désir profond du film et en cerner les enjeux qui sont parfois masqués
  • rechercher le centre de gravité du film
  • trouver la forme narrative adéquate
  • travailler la narration et le récit

  • finaliser l’écriture d’un dossier de production et le présenter à des professionnels.

Chaque session comprend des exercices pratiques de tournage ou de montage, des exercices d’écriture, un contenu théorique, des analyses de films et un suivi personnalisé du travail d’écriture sur les projets de chacun. Le troisième module fait l’objet d’une résidence d’écriture. 


Les retours d’expériences professionnelles sont dispensés par des réalisateurs, les formations théoriques par des critiques ou historiens du documentaire.


Les projets en cours d’écriture sont expertisés par plusieurs catégories de professionnels (réalisateurs, producteurs, diffuseurs ou responsables de festival), reconnus pour la richesse et la diversité de leur expérience.

Entre chaque session, les stagiaires doivent fournir une certaine quantité de travail dont les consignes sont données à la fin de chaque module. La réussite du stage dépend de l’investissement et du travail personnel de chacun.

Session 1 : Repérer les enjeux du film - "Déconstruire le processus d’écriture" (10 jours)

Savoir décrire et déconstruire le processus d’écriture d’un film, repérer et analyser les différentes étapes du travail. Apprendre à dégager les intentions.

  • Exercices pratiques : tournages d’exercices sur le principe du "tourné/monté".
  • Séminaire théorique : exploration du cinéma documentaire à partir d’extraits, en abordant différents styles d’écritures (avec un critique ou un historien du doc, comme Jean-Louis Comolli ou Caroline Zeau).
  • Analyse de films pour repérer les enjeux et les choix d’écriture cinématographique.
  • Exercices d’écriture : par exemple, après visionnage et analyse d’un film d’auteur, écrire sa note d’intention puis comparer avec la note d’intention écrite par le réalisateur. Travail sur le résumé de votre projet, pour en cerner les enjeux, etc.
  • Master-class : Analyse du processus d’écriture et de fabrication d’un film, en présence de son réalisateur.
  • Écriture des projets : Discussion sur les projets individuels en groupe + rendez-vous en binômes pour dégager la feuille de route de chacun (repérages à faire, recherches à approfondir ou à élargir, notes de travail à constituer : compte-rendu de repérages, description des lieux et des personnages, récits, etc.).

Intersession 1/2 : Repérages et recherches pour le film. Chercher le point central du film et trouver un objet symbolique (métaphore ou métonymie) qui puisse être filmé dans le cadre d’un exercice. Raconter une “Histoire de Production”, en choisissant un film déjà réalisé qui vous inspire.

Session 2 : Approfondir les enjeux - "Chercher le centre de gravité du film" (5 jours)

Déplier les possibles, redéfinir l’axe du film, commencer à dégager l’intention principale.

  • Exercice pratique : rapporter un objet, “point fort” ou cristallisation des enjeux (métaphore ou métonymie), qui puisse être le noyau dur du film et réaliser une séquence de 5 mn qui cerne l’intention.
  • Séminaires théoriques : “Les territoires du sonore” (avec D. Deshays) et “La dramaturgie” (avec A. Baudry).
  • Projections de films en rapport avec les séminaires théoriques.
  • Comptes rendus des « Histoires de production ».
  • Écriture des projets : rendez-vous en binômes sur les projets individuels.

Intersession 2/3 : Les stagiaires doivent réfléchir à la mise en scène de leur film, tout en continuant les repérages et les recherches, et préparer si possible le tournage d’une première séquence. Chacun doit écrire une première note d’intention. Il doit chercher un extrait de film qui l’inspire et éclaire, nourrit, argumente ses propres choix de mise en scène.

Session 3 : Trouver le Comment - "Manières de faire, formes de pensées" (5 jours, en résidence d’écriture)

Réfléchir aux choix de mise en scène, chercher la forme du film.

  • Visionnage des séquences de films choisies en relation au projet de chacun.
  • Écriture individuelle du projet avec rendez-vous réguliers avec les formateurs.
  • Projections le soir en lien à l’écriture.

Intersession 3/4 : Finaliser l’écriture d’une première version du projet. Tourner une séquence ou préparer une sélection de rushes.

Session 4 : Montage /dramaturgie - "Construire le récit" (5 jours)

Approfondir la dramaturgie de chaque film à partir d’une réflexion et d’un travail pratique sur le montage d’une séquence.

  • Séminaire théorique : les formes narratives à travers le montage (A. Baudry).
  • Exercice de montage d’une séquence à partir de vos rushes, afin de préciser l’écriture du film et éclairer la rédaction finale du projet écrit.
  • Écriture du projet personnel : méthodologie (résumé, note d’intention, développement ou synopsis, note de réalisation) et suivi individuel de l’écriture.

Intersession 4/5 : Rédaction du projet définitif.

Session 5 : Présentation à une commission - "La forme, c’est le fond qui remonte à la surface"

Évaluation du degré d’aboutissement du projet par des professionnels.

  • Re-montage éventuel de la séquence-esquisse de chaque film.
  • Exercice Pratique : simulation de commission, apprendre à faire une courte présentation orale du projet à des professionnels (“pitch”).
  • Écriture du projet personnel : présentation du projet et de la séquence-esquisse devant une commission composée de professionnels (réalisateur, producteur, critique ou responsable de festival).
  • Debriefing et Feuilles de route pour chacun des projets.
  • Bilan de la formation.

La pédagogie

Aux Ateliers Varan, on apprend, en s’initiant à la pratique du cinéma documentaire, à ouvrir son regard sur le monde. Pour découvrir en détails notre pédagogie, c'est ici.

Modalités d'évaluation

  • Pré positionnement en amont de la formation : dossier + entretien
  • Évaluation formative à l’issue de chaque séquence
  • Évaluation finale avec mise en situation : réalisation d’un film

Plus d'infos

Accessibilité handicap : Les Ateliers Varan, établissement ERP 5ème Catégorie accueillent les personnes en situation de handicap.

76 personnes formées aux Ateliers Varan en 2019 - toutes formations confondues. Taux de satisfaction générale : 100%

Débouchés : Sociétés de production audiovisuelles et cinématographiques, services audiovisuels d’entreprises, chaînes de télévision.

Modalités de candidature

Sélection :

  • Une lettre de motivation
  • Projet de film résumé en en 2-3 pages maximum
  • Un CV détaillé
  • Un lien web d’une réalisation antérieure

Ces documents sont à envoyer en .pdf et uniquement par mail à contact@ateliersvaran.com.

Pour les candidats retenus, la sélection définitive se fait sur entretien aux Ateliers Varan ou par entretien Skype.

Équipe pédagogique

L'équipe pédagogique est composée de deux référents qui vous accompagnent tout au long de la formation. Par ailleurs un producteur suit à distance la maturation du projet et des monteurs vous aident à réaliser une esquisse du film.

Les formateurs changent à chaque atelier. En ce moment, les formateurs encadrant sont :

D’autres professionnels (historiens du cinéma, réalisateurs, monteurs, producteurs, etc.) interviennent ponctuellement : Daniel DeshaysIngénieur du son, Alice DiopRéalisatrice, Anne BaudryChef monteuse, Adriana KomivesChef monteuse, Virginie VéricourtChef monteuse

Parcours

Exemples de projets de films développés dans les ateliers d’écriture précédents :

440 grammes, de Ingrid Seyman

Une réalisatrice prépare un documentaire sur sa mère, qui s’est suicidée 30 ans plus tôt. Elle souhaite ressusciter la figure de cette femme, dont l’existence a été rayée de la mémoire familiale. Mais sitôt le tournage commencé, la réalisatrice est assaillie de doutes : n’a-t-elle pas participé à l’omerta qu’elle souhaite dénoncer ? Son projet de film, sensé rendre hommage à la vie de sa mère, ne parle-t-il pas que de sa mort ? Le décès de son voisin de palier est-t-elle un châtiment divin, en lien avec son documentaire ? D’ailleurs est-elle vraiment convaincue que sa mère soit décédée ? Consciente de la menace que ce film fait planer sur son équilibre, elle envisage de le saborder.

Ingrid Seyman a participé à l'atelier en 2016 et a reçu la Bourse Brouillon d’un Rêve de la SCAM en 2017

Vostok n°20, de Elisabeth Silveiro

Le quotidien dans un wagon de 3e classe du Transsibérien, nommé Vostok n°20. Entre inconfort, repas partagés, ennui et confidences à des inconnus, on passe le temps comme on peut. Un grand voyage à travers la Russie, ses quatre saisons qui défilent en six jours et ses sept fuseaux horaires. Dans un souffle, une voix de Fanny Ardant qui, grâce à des poèmes de Marina Tsvetaïeva, éclaire les sentiments des passagers : leur solitude, leurs désis de liberté et d'amour. Dans ce convoi aussi ordinaire que mythique, la Russie de l'auteur se confond avec celle des passagers.

Elisabeth Silveiro a participé à l'atelier en 2015. Son film, produit par Dolce Vita Films a été sélectionné dans de nombreux festivals internationaux : Traces de vie, (Clermond-Ferrand), ArtDoc (Moscou), Escales documentaires (La Rochelle), Big Sky Documentary Film Festival (États-Unis), Festival International du cinéma méditerranéen (Tétouan)...

Le monde est à nous, de Lluna Abeil

Formée au théâtre, Nadjette Boughalem n'a eu de cesse de le pratiquer dans les structures sociales de l'extra-muros d'Avignon. Également médiatrice culturelle, elle encourage et accompagne les habitants des quartiers à passer la frontière symbolique des remparts, qui les sépare du coeur de la ville. Cette année, son engagement a trouvé un écho à la direction du Festival d'Avignon. Sa nouvelle pièce, portée par des comédiens issus des quartiers, sera programmée intra-muros pendant le Festival. Au delà de l'aventure humaine, ce film témoigne du combat d'une femme persuadée que la culture et le théâtre sont des moyens d'échapper au fatalisme des quartiers et peuvent, parfois même, sauver des vies. Nadjette en est la preuve.

Lluna Abeil a participé à l'atelier en 2014 et a produit ce film avec La Huit et France 3 Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Abonnez-vous aux nouvelles

Pour vous inscrire à la newsletter des Ateliers Varan, c’est par ici ! Vous recevrez des invitations à des projections, l’actualité des formations et l’actualité des membres du réseau.

À votre écoute

Une question sur nos formations ? Vous pouvez nous contacter au 01 43 56 64 04

6, impasse de Mont Louis
75011 Paris

Envoyez-nous un mail

Google Map : Ateliers Varan, 6 Impasse de Mont-Louis, Paris